Plan vigipirate

Dans le cadre de la mise en œuvre du Plan Vigipirate renforcé, l’université est amenée à prendre des dispositions complémentaires en matière de  sécurité des étudiants et des personnels sur les campus.

Concernant l’UFR de Médecine, qui a également en charge la gestion du campus Timone :

  • L’accès aux bâtiments n’est autorisé que de 7h. à 21h.
  • Des contrôles seront organisés régulièrement, à l’entrée comme sur le campus ou les bâtiments, les étudiants et les personnels doivent être en possession de leur carte AMU en permanence.

    • Pour les étudiants, la non présentation de la carte d'étudiant AMU (ou à défaut une pièce d'identité permettant de vérifier leur statut d'étudiant) entraînera l'exclusion du campus.

  • L’accès des visiteurs étant également filtré, vous devez signaler au service Logistique de chaque site les personnes que vous avez invitées à venir dans votre service ou unité.

    • En cas de demande d’accès ponctuel avec un véhicule, il vous est demandé d’en indiquer la marque, le modèle et l’immatriculation.

    • De la même manière il pourra vous être demandé d’attester d’une livraison ou de la venue d’une entreprise.

Le Président de l'université a également lancé un appel à la vigilance de toutes et tous, personnels et étudiant.e.s.

Télécharger l'affiche du Gouvernement : "Réagir en cas d'attaque terroriste avant l'arrivée des forces de l'ordre. Ces comportements peuvent vous sauver".

 Qui prévenir ?

  • en cas de réception d'un appel anonyme, de réception d'un courrier pouvant contenir une poudre suspecte, d'un courrier anonyme, d'un courrier pouvant être piégé, de découverte d'un objet suspect,  d'un véhicule suspect :

    • Secteur TIMONE
      • secrétariat général : 04 91 32 45 55
      • en cas d'indisponibilité : 06 14 29 80 77 (numéro d'astreinte)
    • ​Secteur NORD 
      • porterie : 04 91 69 89 71
      • en cas d'indisponibilité : 06 14 29 80 19 (numéro d'astreinte)

​​ Procédures / Conduite à tenir

Échelle en vigueur depuis février 2014

Depuis le 20 février 2014, le plan Vigipirate utilise deux niveaux de vigilance. Ce code d’alerte s’applique uniquement sur le territoire national, et pas à l’étranger en raison de la diversité des situations entre les différents pays.

  • La vigilance correspond à la posture permanente de sécurité. Elle se traduit par la mise en œuvre d’une centaine de mesures permanentes.
  • L’alerte attentat s’applique soit si des projets d’action caractérisés sont connus des services de renseignement, soit si une ou plusieurs actions terroristes ont été commises sur le territoire national. Des mesures exceptionnelles et temporaires sont activées sur l’ensemble du territoire ou sur une zone géographique délimitée, et/ou sur certains secteurs d’activités.
Niveau d’alerte Symbole Signification Mesures prises
VIGILANCE Vigipirate 2014.svg Vigilance permanente face à une menace durablement élevée mais diffuse

La vigilance correspond à la posture permanente de sécurité. Elle se traduit par la mise en œuvre de mesures permanentes d’intensité variable :

  • mesures d’inspection-filtrage ;
  • surveillance dans les transports ;
  • contrôle des accès aux bâtiments officiels ;
  • bonnes pratiques en matière de sécurité des systèmes d’information ;
  • respect des normes de sécurité dans le domaine sanitaire...

Pour faire face à une augmentation ponctuelle de la menace terroriste ou de certaines vulnérabilités, la vigilance peut être renforcée par la mise en œuvre de mesures additionnelles plus contraignantes, mais temporaires et ciblées sur une zone géographique ou dans un secteur d’activité donnés.

 

ALERTE
ATTENTAT
 

Vigipirate Alerte Attentat 2014.svg Protection renforcée face à une menace caractérisée

L’alerte attentat s’applique soit si des projets d’action caractérisés sont connus des services de renseignement, soit si une ou plusieurs actions terroristes ont été commises sur le territoire national.

Des mesures exceptionnelles et temporaires sont activées sur l’ensemble du territoire ou sur une zone géographique délimitée, et/ou sur certains secteurs d’activités.

  • mise en alerte des unités d’intervention et des services spécialisés
  • activation des cellules de crise
  • renfort des contrôle et de la surveillance dans ou aux abords des sites sensibles
  • restrictions ciblées de la circulation ou du stationnement...

 

  • Pour plus d'informations, consulter le site du SGDSN (Secrétariat Général de la Défense et de la Sécurité Nationale)