Plan vigipirate

Un plan consolidé en 2016

Les attaques terroristes de 2015 et 2016 et les dispositions législatives adoptées en 2016 ont conduit à une révision du plan VIGIPIRATE pour l’adapter à une menace particulièrement élevée.

Cette nouvelle version du plan VIGIPIRATE repose sur trois piliers :

- le développement d’une culture de la sécurité individuelle et collective élargie à l’ensemble de la société civile.
- la création de 3 niveaux adaptés à la menace et matérialisés par des logos visibles dans l’espace public :

  • •Vigilance
  • •Sécurité renforcée –risque attentat
  • Urgence attentat

- la mise en œuvre de nouvelles mesures renforçant l’action gouvernementale dans la lutte contre le terrorisme.

Les 3 niveaux du plan

Parmi ses nouveautés, le plan VIGIPIRATE comprend désormais 3 niveaux qui permettent au dispositif de sécurité intérieure de s’adapter rapidement, en fonction de l’intensité de la menace terroriste.

 

Le niveau de vigilance correspond à la posture permanente de sécurité et à la mise en œuvre de 100 mesures toujours actives.

 

Le niveau sécurité renforcée – risque d’attentat adapte la réponse de l’Etat à une menace terroriste élevée, voire très élevée. Plusieurs mesures particulières additionnelles peuvent alors être activées en complément des mesures permanentes de sécurité et selon les domaines concernés par la menace (aéroports, gares, lieux de cultes, etc.). Ce niveau de sécurité renforcée peut s’appliquer à l’ensemble du territoire national.

 

Le niveau urgence attentat peut être mis en place à la suite immédiate d’un attentat ou si un groupe terroriste identifié et non localisé entre en action. Ce niveau est mis en place pour une durée limitée: le temps de la gestion de crise. Il permet notamment d’assurer la mobilisation exceptionnelle de moyens, mais aussi de diffuser des informations susceptibles de protéger les citoyens dans une situation de crise.

 

Mise en oeuvre du Plan Vigipirate - Faculté de médecine

Dans le cadre de la mise en œuvre du Plan Vigipirate consolidé, l’université est amenée à prendre des dispositions complémentaires en matière de sécurité des étudiants et des personnels sur les campus.

Concernant l’UFR de Médecine, qui a également en charge la gestion du campus Timone :

  • L’accès aux bâtiments n’est autorisé que de 7h. à 21h.
  • Des contrôles seront organisés régulièrement, à l’entrée comme sur le campus ou les bâtiments, les étudiants et les personnels doivent être en possession de leur carte AMU en permanence.

    • Pour les étudiants, la non présentation de la carte d'étudiant AMU (ou à défaut une pièce d'identité permettant de vérifier leur statut d'étudiant) entraînera l'exclusion du campus.

  • L’accès des visiteurs étant également filtré, vous devez signaler au service Logistique de chaque site les personnes que vous avez invitées à venir dans votre service ou unité.

    • En cas de demande d’accès ponctuel avec un véhicule, il vous est demandé d’en indiquer la marque, le modèle et l’immatriculation.

    • De la même manière il pourra vous être demandé d’attester d’une livraison ou de la venue d’une entreprise.

Le Président de l'université a également lancé un appel à la vigilance de toutes et tous, personnels et étudiant.e.s.

Télécharger l'affiche du Gouvernement : "Réagir en cas d'attaque terroriste avant l'arrivée des forces de l'ordre. Ces comportements peuvent vous sauver".

 Qui prévenir ?

  • en cas de réception d'un appel anonyme, de réception d'un courrier pouvant contenir une poudre suspecte, d'un courrier anonyme, d'un courrier pouvant être piégé, de découverte d'un objet suspect,  d'un véhicule suspect :

    • Secteur TIMONE
      • secrétariat général : 04 91 32 45 55
      • en cas d'indisponibilité : 06 14 29 80 77 (numéro d'astreinte)
    • ​Secteur NORD 
      • porterie : 04 91 69 89 71
      • en cas d'indisponibilité : 06 14 29 80 19 (numéro d'astreinte)

​​ Procédures / Conduite à tenir