Les principes de la réforme des études de santé

À partir de la rentrée 2020, la transformation des études de santé vise à mieux former, mieux orienter et mieux insérer les futurs professionnels de la santé.

À noter : les modalités particulières applicables à Aix-Marseille Université sont en cours d’élaboration.
Présentation des principaux parcours d'Aix-Marseille Université

Nouvelles voies d’admission  

Les lycéens peuvent choisir entre plusieurs parcours prévus pour leur permettre, une fois étudiants, de candidater deux fois dans les études de santé, après une, deux ou trois années de premier cycle :

  • le parcours spécifique accès santé (PASS) proposé uniquement dans les universités ayant une faculté de santé. L’étudiant choisi une option afin de poursuivre en deuxième année de licence s’il n’est pas admis dans une filière de santé ;
  • le parcours licence avec option accès santé (L.AS) proposé y compris par des universités n’ayant pas de faculté de santé. S’il est admis en santé l’étudiant rejoindra en deuxième année une faculté de santé ;
  • il sera possible de candidater aux études de maïeutique, médecine, odontologie, pharmacie à partir d’autres formations en santé (par exemple à partir d’un Institut de Formation en Soins Infirmiers (IFSI)).

La candidature aux études de santé sera jugée, pour une part importante, sur les notes obtenues en première année à l’université. Il est donc recommandé de formuler des vœux pour des parcours qui correspondent aux points forts au lycée et au projet d’étude.

Pour présenter sa candidature dans une formation de maïeutique, médecine, pharmacie, odontologie, l’étudiant doit avoir validé sa première année et donc obtenu 60 ECTS du parcours qu’il a choisi. Une seconde candidature nécessite d’avoir progressé au cours de son parcours et obtenu au moins 60 ECTS de plus.

Une inscription en PASS décompte obligatoirement une première candidature. 

Processus de sélection rénové

Le numérus clausus disparait. Chaque université déterminera en lien avec l’Agence Régionale de Santé le nombre d’étudiants qu’elle admet dans chaque filière de santé, et répartira les places entre les différentes voies d’accès. La démographie des professions médicales sera anticipée par une analyse nationale à une échelle pluriannuelle des besoins de santé des territoires et des évolutions des métiers.

Les étudiants seront sélectionnés sur leurs résultats dans leur parcours de formation (L.AS ou PASS) et, pour certains sur des épreuves complémentaires, dont des épreuves orales.

Les études de santé restent sélectives, et les candidatures sont évaluées sur :

  • les notes obtenues au cours du parcours de formation qui sont pertinentes pour apprécier les compétences nécessaires pour réussir les études de santé ;
  • des épreuves complémentaires, orales et le cas échéant écrites, qui permettent d’apprécier d’autres compétences également utiles.

Les étudiants ayant obtenu dans leur parcours de formation des notes supérieures à un seuil fixé par l’université pourront être admis directement sans passer les épreuves complémentaires. Les modalités des épreuves seront précisées par chaque université, qui accompagnera les étudiants dans la préparation.